Charlie Tjapangati

Collections

Art bank, Sydney, Australia
Flinders University Art Museum, Adelaide.
National gallery of Australia
Museums & Art galleries of the Northern Territory
Victoria Art Centre
Queensland Art Gallery, Brisbane.
The Holmes a Court Collection, Perth.
Aboriginal Art Museum, Netherlands
University of Virginia USA
Kelton Foundation Collection, USA Macquarie Bank Collection Robert Holmes a Court Collection

Prix

Œuvres

Biographie

“Tjampu ou Charley” – Charlie est né vers 1949 dans le Désert occidental.
Son père, Mamutja Tjapanangka (1899 – 1964), est le frère aîné de Pinta Pinta (1928 – 1999) qui fera partie du premier groupe d’artistes.

Nanyuma Napangati est sa sœur aînée, tandis que Kanya Napangati et Bombatu (Bombatua) Napangati, tous des artistes accomplis, sont des demi-frères et demi-sœurs.

Une patrouille les ramène à Papunya en 1964. Charlie n’est pas encore initié à cette période. Son père mourra dans l’année qui suit. Après son initiation il se marie avec la fille adoptive de Uta Uta Tjangala, Nguninti (Numida) Nampitjinpa. Il sera l’un des peintres à collaborer à la toile de Uta Uta décrivant le site de Umari (1981): cette toile est l’une des toiles les plus célèbres de ce mouvement artistique.

Il commence à peindre ses propres toiles à partir de 1977 avec déjà un minimalisme qui deviendra récurrent chez lui et chez les autres artistes pintupi à la fin des années 1990.

Il accompagne l’artiste Billy Stockman et le coordinateur de la cooperative Andrew Crocker aux USA pour l’exposition «Mr Sandman Bring Me a Dream». Andy Crocker écrira dans le catalogue de l’exposion que Charlie a un talent pour organiser le travail sur de grands formats (à l’époque, plusieurs initiés peuvent collaborer à l’élaboration d’une même toile – un grand format- sous le contrôle de l’initié qui possède le plus de connaissances sur le site décrit). A l’époque Charlie décrit souvent le site de Wiyarrunya associé aux Cycles Tingari.

En 2000, il fait partie des 4 artistes sélectionnés pour la réalisation d’une peinture sur sable traditionnelle à Sydney. Elle accompagne une exposition extraordinaire retraçant l’aventure de l’art aborigène dans le Désert Occidental depuis sa création jusqu’en 2000.

Il collabore aussi à la création d’une toile monumentale peinte en commun avec d’autres artistes hommes: 2 toiles réalisées par les hommes, 2 par les femmes, une partie de ces 4 œuvres seront vendues plus tard pour financer le centre de dialyse de Kintore.

Expositions:
1980, Contemporary Australian Aborigine Paintings, Pacific Asia Museum, Pasadena, California, USA
1981, Australian Perspecta, A Biennial Survey of Contemporary Australian Art, Art Gallery of New South Wales, Sydney, Australia
1982, Brisbane Festival, Brisbane; 1982, Georges Exhibition, Melbourne
1983, Mori Gallery, Sydney; 1989, Masterpiece Fine Art Gallery, Hobart
1990, Paintings from the Desert, Contemporary Aboriginal Paintings, Plimsoll Gallery, Centre for the Arts, Hobart, Tasmania
1992, Crossroads-Towards a New Reality, Aboriginal Art from Australia, National Museums of Modern Art, Kyoto and Tokyo, Japon
2004 – 21st Telstra National Aborigainal and Torres Strait Islander Art Award, Museum and Art Gallery of the Northern Territory, Darwin.
2005 – Papunya Tula Artists, Gallery Gabrielle Pizzi, Melbourne; Papunya Tula Artists – new work for a new space, Utopia Art Sydney; Rising Stars Papunya, Gallery Gabrielle Pizzi, Melbourne.
2006 – Papunya Tula Artists – across the board, Utopia Arts Sydney, Sydney; Rising Stars
2006 Gallery Gabrielle Pizzi, Melbourne.