Makinti Napanangka 

Collections

Art Gallery of New South Wale,Australia
Campbelltown City Art Gallery
Museum and Art Gallery of the Northern Territory
National Gallery of Australia
National Gallery of Victoria
Queensland Art Gallery
Macquarie Bank collection
Shell Aboriginal Art Fund Collection

Prix

* 2008   Winner, 25th National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award
* 2007   Finalist, 24th National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award
* 2003   Finalist, Clemenger Contemporary Art Award at the National Gallery of Victoria
* 2001   Finalist, 18th National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award
* 2000   17th National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award
* 1999   16th National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award
* 1998   15th National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award
* 1997   14th National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award

Œuvres

Biographie

Makinti est née dans la région du lac McDonald et elle était l’une des 2 ou 3 femmes les plus âgées de son ethnie et certainement l’une des initiées les plus respectées. Elle est surtout la plus célèbre artiste femme pintupi. Makinti s’installe quant à elle à Kintore (Walungurru) après son passage à Papunya et avant celà à Haasts Bluff (toujours ce sens du nomadisme, profondément ancré chez les Aborigènes).

Makinti est marié à Nyukuti Tjupurrula, le frère de Nosepeg (1915 – 1990), un artiste connu. C’est durant leur installation à Papunya que naît le mouvement pictural aborigène. En 1971/72, un premier groupe d’artistes se forme autour de Geoffrey Bardon. Les Pintupi sont les plus nombreux.

Les femmes de cette région n’ont pas eu accès au matériel permettant de peindre avant une période récente bien que le mouvement pictural dans le désert ait commencé là. En 1994, quelques femmes pintupi participent à un projet artistique avec celles de Haasts Bluff mais il faut attendre 1996 pour que la célèbre coopérative artistique, la Papunya Tula, confie des toiles et de la peinture aux femmes. Jusque là, Makinti comme beaucoup d’autres femmes aidait les hommes de sa famille dont la vue baissait à compléter leurs toiles (le fond pointilliste uniquement, c’est-à-dire les motifs non « sacrés »).

Désormais Makinti est considérée comme l’une des meilleures artistes d’Australie. Elle peint essentiellement des épisodes du Temps du Rêve mettant en scène les 2 Femmes Ancêtres (Kungka Kutjarra – et s’inspire plus particulièrement des motifs associés au site de Lupulnga).

Ses œuvres sont rythmées par de grandes vagues prenant l’aspect de lignes légèrement incurvées (symbolisant les jupes cérémonielles en corde de cheveux qui servent pour certains rites) ou d’ovales qui viennent parfois s’assembler pour former comme un mur de cellules.Sur certaines de ses compositions les deux motifs sont présents, et toujours avec une grande harmonie des tons ou dominent le plus souvent les ocres, les oranges et le rose avec un emploi des mauves dans les œuvres plus récentes. Alors que les hommes sont restés fidèles à un style très minutieux, Makinti peint avec une grande spontanéité, une grande vigueur que même ses problèmes de vue ne freinent pas.

Les œuvres de Makinti semblent sculptées par ses doigts, et sont comme un écho, une réminiscence des actions des Ancêtres du Temps du Rêve façonnant le vaste désert par leurs actions. Les toiles de Makinti sont présentes dans d’importantes collections privées et publiques .

Elle figure dans les 50 artistes « most collectable » et ses peintures sont très recherchées par les collectionneurs.

Makinti est décédée le 9 janvier 2011.

Expositions:

2003 – Utopia Art, Sydney, Australia
2002 – Gallery Gabrielle Pizzi, Melbourne
2001 – Utopia Art, Sydney
2000 – Utopia Art, Sydney