+33 (0)9.81.07.86.22 | +33 (0)6.10.25.55.00 aborigenefr@gmail.com

Yalti Napangati

Collections

Fondation Kelton, USA
National Gallery Victoria, Melbourne…

Œuvres

 

Biographie

​Yalti Napangati est une artiste aborigène australienne. C’est une artiste du désert occidental et peint pour l’école Papunya Tula. Son mari, Warlimpirrnga, est également un artiste bien connu (Mussée du Quai Branly). Ils appartenaient tous deux au célèbre groupe Pintupi Nine, le dernier groupe d’Aborigènes à avoir un mode de vie traditionnel en Australie.

Yalti est née dans le grand désert de Sandy, vers 1970. Elle et sa famille vivaient comme des nomades dans le désert, voyageant le long du côté ouest du lac Mackay. Dans les années 1950, la plupart des autres familles Pintupi s’étaient installées dans des colonies, mais le père de Yalti a tenu la famille à l’écart. Ses parents étaient Lanti (ou « Joshua ») et Nanu. Elle a un frère aîné, Tamayinya, et une soeur plus jeune, Yukultji. Elle a épousé Warlimpirrnga au début des années 1980, peut-être même à l’âge de 12 ans. Elle et sa famille sont sorties du désert en 1984, à ce moment là ils ne connaissaient ni le fer, ni l’agriculture, ni la poterie, ni l’homme blanc !! .Elle vit maintenant à Kiwirrkurra et a deux fils et deux filles.

Yalti a peint ses premiers tableaux pour Papunya Tula en juin 1996. Elle peint à l’acrylique des paysages associés à des histoires de rêves Pintupi. Ses peintures représentent des lieux importants dans son pays, autour de Marruwa, Laurryi, Wirrulnga et Patjarr.

 

Ses peintures représentent généralement des dessins associés au trou de roche et au site d’eau de Marrapinti, à l’ouest de la communauté de Kiwirrkura en Australie occidentale. Les lignes de ce travail représentent les grands “tali” (collines de sable) qui entourent Marrapinti et les proches “puli” (collines rocheuses). À l’époque ancestrale, un grand groupe de femmes se rassemblait sur ce site lors de leurs voyages vers l’est.

Sur le site, les femmes ont fabriqué les os du nez, également connus sous le nom de Marrapinti, qui sont portés à travers un trou fait dans la bande du nez. Ces os du nez étaient à l’origine utilisés par les hommes et les femmes, mais ne sont désormais insérés que par l’ancienne génération lors d’occasions de cérémonie. À la fin des cérémonies à Marrapinti, les femmes ont continué leur voyage vers l’est jusqu’à Ngaminya, puis sur Wilkinkarra (lac Mackay).