Gabriella Possum Nungurrayi

Collections

National Gallery of Victoria, Maelbourne, Australia
Museum and Art Galleries of the Northen Territory, Darwin, Australia
The Flinders University Art Museum, Adelaïde, Australia
The The Holmes a Court Collection, Perth, Australia
The Kelton Foundation, Santa Monica, USA
Winterhur Collection, Switzerland
Art Gallery of New South Wales, Sydney, Australia
Artbank, Sydney, Australia
Edith Cowan University Art Collection, Perth, Australia

Prix

* 1991 Professional Development Grant, from the Aboriginal Arts Unit of the Australia Council for the Arts
* 1993 Alice Springs Art Prize, Record Cover for “Coloured Stone

Œuvres

Biographie

Gabriella est née le 19 septembre 1967. Elle est la fille aînée du plus célèbre artiste australien, Clifford Possum Tjapaltjarri.
C’est donc tout naturellement qu’elle se met à peindre très tôt, notamment en aidant son père à compléter le fond pointilliste de ses toiles.

Son père, l’un des plus minutieux artistes du Désert Central, lui a transmis le goût pour les fonds particulièrement bien travaillés avec des techniques différentes mais aussi un grand sens des couleurs inspiré par le bush.

Les peintures de Gabriella décrivent « les histoires des Rêves » de sa grand-mère paternelle, Long Rose Nungala ainsi que les histoires qui lui ont été enseignées par les autres femmes agées de son entourage pendant ses années d’initiation. Les thèmes qui seront son héritage Anmatyerre:
« le Pays de ma grand-mère », représentant topographique du Mont Allan, le domaine de Long Rose Nungala. On y voit les cérémonies de femmes et les collectes des fruits du Bush, des chasseurs, la longue bande foncé représente une région de dune de sable (stippling), les fleurs du Bush, le miel sauvage. Des « coolamons », « paper bark » sont également représentées ainsi que des corps de femmes peints.
« les Septs Soeurs Rêvant (la Voie lactée) »,Constellation de la Pleïades. Un vieil homme Tjakamarra poursuit une famille de sept jeunes soeurs Napaltjari avec l’intention de s’installer avec elles, car elles avaient la bonne correspondance de parenté avec lui. Elles coururent dans le ciel pour lui échapper. Il les suivit et se transforma en une étoile « The Morning Star » et les filles en la constellation des « Seven Sisters ». On dit que les étoiles des sept soeurs ont touché très rapidement la terre des communautés du désert et ainsi toutes les femmes ont appris cette histoire.
, «les Rêves de Serpents »

Son talent naturel et sa connaissance des histoires rêvantes de femmes ont été améliorés(augmentés) techniquement par son association avec les peintres de Tula Papunya – le frère de son père Tim Leura Tjapaltjarri, Long Jack Phillipus, Johnny Warrankgula Tjupurula et plusieurs autres.

En 1983, Gabriella est primée lors du fameux prix artistique « Alice Springs Art Prize », elle n’a alors que 16 ans.

Gabriella réside à Melbourne avec sa famille et voyage fréquemment lors de ses expositions dans le monde entier, autant que son défunt père. Gabriella est allée à Rome et à New York pour promouvoir et participer à des expositions. Elle a reçu dernièrement une commande pour faire une oeuvre pour les Floralies 2008 de Chelsea à Londres. Elle respecte clairement les souhaits de son père qui était de promouvoir l’Art Aborigène.

Ses Prix, Collections et expositions témoignent de sa notoriété nationale et internationale.

Expositions:

1987 Brisbane in conjunction with her father Clifford Possum Tjapaltjarri Australia
1988 Aboriginal Dot Painting, Melbourne
1992 Coo-ee Gallery, Sydney
1992 Washington DC, U.S.A
1993 Berne, Switzerland
1993 London, U.K.
1998 Art of the Aborigines, Warsaw, Poland
1999 Flinders University Art Museum, Adelaide
1999 Aboriginal Art Galleries of Australia, Melbourne
2000 United Nations Building, New York
2001 Mia Mia Gallery, Melbourne
2002 Canterbury Art Exhibition, Melbourne
2006 Shanghai Art Fair, China, National Museum of Women in the Arts, Washington DC, USA 2007 Shanghai Art Fair, China, London Art Fair, UK 2009 Generations, Aranda Aboriginal Art, Melbourne 2011 Mairie du XVIème de Paris, « Aborigène Galerie », Nicolas ANDRIN 2011 Galerie Ange Basso, St Germain des près pour « Aborigène Galerie », Nicolas ANDRIN